La place de la musique dans l’Égypte antique

La musique a traversé de nombreux siècles et de nombreuses époques. La civilisation égyptienne antique a été fortement marquée par la musique. Pour découvrir ce que représentait la musique dans l’Égypte antique, nous vous invitons à lire l’article.

 

La musique religieuse

La musique jouait un rôle important dans les lieux de cultes notamment les temples. Les chants religieux étaient destinés à faire les louanges des dieux. D’ailleurs, les peintures dans les temples représentaient des musiciens jouant devant les dieux. À cette époque, la musique était destinée aussi bien aux hommes qu’aux femmes, qui jouaient en solo ou en groupe.  Lors des différentes cérémonies religieuses adressées aux divinités, les musiciens psalmodiaient des paroles. Ils intervenaient aussi au cours des grandes fêtes en l’honneur du pharaon. Les musiciens faisaient généralement partie de la classe sociale pauvre ou modeste et mettaient leurs talents à la disposition des autorités religieuses. En échange, ils étaient nourris et bénéficiaient de la sécurité. Avoir un double talent de musicien et de compositeur, permettait d’avoir une place très privilégiée dans la société égyptienne.

La musique profane

La musique faisait aussi partie de nombreuses activités quotidiennes. Les éleveurs faisaient paître leurs bêtes en jouant la flûte, ou se reposaient à l’ombre des arbres pour jouer des mélodies. L’utilisation des tambourins par les femmes pendant la chasse permettait de faire sortir les oiseaux cachés dans les arbres. La moisson était très festive et les agriculteurs travaillaient en chantant. Les rythmes particuliers des trompettes et des tambours servaient à regrouper les soldats. La musique accompagnait aussi d’autres cérémonies telles que les mariages, les baptêmes, ou les funérailles.